Pourquoi la Serbie ?

Véritable hub économique de la région des Balkans occidentaux, la Serbie porte désormais toute son énergie sur le processus d’intégration à l’Union européenne et son marché.

Les infrastructures routières et ferroviaires ainsi que les voie navigables (Save et Danube) confèrent à la Serbie une position stratégique au croisement des routes de l’Europe de l’Ouest et de l’Est (corridors 7 et 10).

Cette situation géographique permet aujourd’hui à nos investisseurs de rayonner au-delà des seules limites territoriales du pays. La Serbie compte plus de 7 millions d’habitants, mais les nombreux accords de libre-échange, notamment avec l’UE, la Russie et les membres de la CEFTA (de l’Europe du Sud et de l’Est), ouvrent les portes d’un marché de plus d’un milliard de consommateurs potentiels.

L’Accord de stabilisation et d’Association entre la Serbie et l’UE est entré en vigueur au mois d’août 2013. La même année le Conseil a adopté le cadre des négociations d’adhésion avec la Serbie. Ceci a permis d’ouvrir formellement, en janvier 2014, les négociations d’adhésion pour rejoindre l'UE à l'horizon 2025.

La stabilisation des relations politiques avec l’Europe donne à la Serbie l’accès à des financements pour poursuivre des réformes structurelles, permettre la modernisation de ses infrastructures, offrir un environnement économique pérenne, propice à l’implantation d’investisseurs étrangers, et particulièrement français. En effet, la France et la Serbie ont tissé des liens d’amitié et de coopération depuis des siècles, la signature d’un accord de partenariat stratégique entre ces deux pays en 2011 et plusieurs autres conventions de collaboration économique en sont un précieux témoignage.

Son accessibilité géographique et culturelle, son potentiel humain, une fiscalité attractive, un système financier solide, alliés à une vraie volonté du pays de se développer, sont autant d’arguments incitatifs à l’investissement. De nombreuses entreprises françaises ont déjà saisi cette opportunité. „Hutchinson“, leader mondial des produits en caoutchouc et en plastique, spécialisé dans l’industrie de l’automobile et de l’aéronautique, a ouvert en 2014 un site de production à Ruma, en 2017, cette société ouvre une deuxième usine sur le même site. Le groupe „Michelin“ avec son implantation locale „TigarTyres“, a investi 371 M € depuis son arrivée, sans oublier „Lafarge“, exemple d’une privatisation réussie, dont les opérations en Serbie ont débuté en 2001.

L’équipe bilingue franco-serbe et francophile de la Chambre de Commerce et d’Industrie France Serbie, outil incontournable pour toute entreprise en phase de prospection, est à votre disposition pour étudier avec vous les opportunités de marché en Serbie et vous encourager à rejoindre ces nombreuses entreprises françaises qui ont déjà franchi le pas !

Alors à très bientôt en Serbie !


La Serbie en chiffres


Superficie : 88 499 km2

Population : 7,06 M

Capitale : Belgrade

Villes principales : Novi Sad, Nis, Kragujevac, Subotica

Régime politique : République parlementaire

Frontières : Hongrie, Roumanie, Bulgarie, Macédoine, Kosovo, Monténégro, Bosnie et Herzégovine, Croatie

Monnaie nationale : dinar (RSD)

Langue officielle : serbe


Indicateurs économiques

 

Unité

                   Année 

2015

2016

PIB nominal

Mio 

33,5

31,5

PIB par habitant 

Milles €

4,72

4,4

Taux de croissance 

%

0,8

2,8

Taux de chômage

%

19

18,7

Solde budgétaire 

%

-2,8

-1,4

Balance commerciale 

Mds €

-4,8

- 3,94

Principaux clients 

Italie, Allemagne, Bosnie-Herzégovine, Roumanie, Russie

Principaux fournisseurs 

Allemagne, Italie, Chine, Russie, Hongrie

Part de principaux secteurs d’activité dans le PIB

 

Agriculture 

6,8

6,5

Industrie manufacturière

15,6

15,6

Construction 

4,4

4,6

Commerce 

10,2

10,1

Immobilier 

8,9

8,6

 Sources / Izvori : NBS, RAS, Bureau des statistiques serbe

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur Linkedin

Fermer

Vous débutez à l'export ?