Au cours des six premiers mois de 2019, le montant d'investissements étrangers en Serbie était de 1,9 milliard d'EUR

Selon le rapport du Financial Times disant que la Serbie est le premier pays au monde en termes d’investissements étrangers relativement à son PIB, la Banque nationale de Serbie a déclaré que ces investissements avaient atteint 1,9 milliard d’euros au cours du premier semestre de cette année. En termes d’investissement l’année dernière, la France est la première avec 710 millions d’euros, suivie de la Chine avec Hong Kong et Taiwan de 694,1 millions d’euros, suivie des Pays-Bas et de l’Allemagne avec 263,7 millions d’euros. La Russie se classe cinquième avec 237,3 millions d'euros, suivie des Émirats arabes unis avec 180,7 millions d'euros et du Luxembourg avec 176 millions d'euros.

En ce qui concerne les six premiers mois de 2019, la Russie est le premier pays en termes d'investissements (278,1 millions d'euros), suivie des Pays-Bas (263,9 millions d'euros), de la Suisse (220 millions d'euros),de l'Allemagne ( 149,4 millions d’euros) et du Luxembourg (138,3 millions d’euros).

C'est, selon la BNS, 30% de plus que pour la même période de l'année dernière ou 9% du produit intérieur brut. Les investissements, disent-ils, sont suffisants pour couvrir complètement le déficit de la balance des paiements courante.

- Cette année est la cinquième année consécutive où la Serbie enregistre une tendance à la hausse des investissements directs étrangers et la cinquième année consécutive où l'afflux net de ces investissements est plus que suffisant pour couvrir le déficit de la balance courante. Cette tendance indique clairement que la Serbie a surmonté la période de déséquilibre extérieur, mais qu’elle est maintenant, à moyen terme, sur la voie de la durabilité des mouvements de la balance des paiements, dans le contexte d’un cycle d’investissement vigoureux - souligné dans le BNS.

Ils ajoutent également que les investissements directs étrangers restaient diversifiés sur le plan géographique et dans les projets, principalement dans le secteur manufacturier. Selon le NBS, en 2018, les entrées brutes d'investissements directs étrangers en Serbie se sont élevées à 3,5 milliards d'euros, soit 8,2% du PIB.

- Cela a permis au déficit de la balance des paiements du compte courant d'être plus que totalement couvert par les entrées d'investissement direct étranger pour la quatrième année consécutive. La stabilité macroéconomique et financière ainsi que l’amélioration du climat général des affaires ont contribué à la hausse des entrées d’IED - souligne NBS.

En 2018, ces investissements étaient à la fois diversifiés par projet et géographiquement.

- Ainsi, au moins deux contributions clés de ces investissements sont assurées: leur continuité, c'est-à-dire l'étendue du pays d'origine, contribue à la plus grande résistance de la Serbie à un éventuel ralentissement des investissements d'un pays donné, ce qui constitue une base solide pour la croissance future. De tels investissements permettent également une expansion supplémentaire de la base d'exportation et de production dans les années à venir - par exemple chez NBS.

Ils indiquent que la répartition géographique des investissements est indiquée par les données relatives aux différents pays d'où proviennent le plus grand afflux d'investissements en 2018, ce qui indique que parmi les sept premiers pays se trouvent des pays d'au moins quatre régions du monde: UE, Asie de l'Est, Union eurasienne, Le Proche et le Moyen-Orient.

Autres actualités

Nos événements

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur Linkedin

Fermer

Vous débutez à l'export ?